mercredi 22 mars 2006

Partenariat stratégique Alger-Moscou

L'Algérie vient de signer un important contrat d'achat d'armements avec la Russie. Un article du Monde évoque l'influence de ce partenariat russo-algérien sur l'équilibre de la région.
Certes, cet accord aura des conséquences sur les relations inter-maghrébines, notamment avec le Maroc et ce n'est bon ni pour l'Algérie, ni pour le Maroc. On se dira peut-être que ces équipements militaires pourraient se révéler utiles en cas d'agression par une puissance occidentale intéressée par le potentiel gazier et pétrolier de l'Algérie et, de plus, éventuellement irritée par le programme nucléaire algérien qui, sans faire l'objet des feux de l'actualité, est un sujet d'inquiétude dans certains milieux comme on peut le lire ici ou encore .
Personnellement, je pense que ces armements sont inutiles. Les armées arabes ont parfaitement fait leurs preuves dans la répression interne des populations mécontentes de leur sort mais plus rarement face à des ennemis extérieurs. Le cas de l'Irak est assez éclairant à ce sujet, mais on peut en dire autant de la Libye tenue en échec au Tchad voici quelques années. Il est d'ailleurs amusant de voir l'auteur de l'article préciser le revendication libyenne d'un rôle de premier plan dans la région. Cette prétention a toujours été contredite par les faits. Il ne suffit pas d'acheter des avions et des canons pour avoir une défense digne de ce nom. Il faut aussi que le peuple comprenne pourquoi il devrait se battre et à quoi et à qui servirait son sacrifice éventuel.
L'article traite aussi d'un motif d'inquiétude aussi important pour les puissances occidentales; il s'agit de la rubrique énergétique de ce partenariat qui pourrait déboucher sur un nouveau cartel énergétique. Et là, nous avons vraiment quelque chose qui fait peur aux Européens depuis que Poutine, conscient de la puissance russe dans ce domaine, a fait payer à l'Ukraine le prix de son rapprochement avec l'Occident.

1 commentaire:

  1. Salut � tous, si vous �tes � la recherche d'une opportunit�business de business pas contraignant, et sans besoin de vous d�placer, je vous recommande de vous lancer dans le callback t�l�phonique.
    En effet, je suis tomb�e sur un site tr�s int�ressant:"miamitelecom", qui propose des partenariats dans ce domaine, sans ou presque, apport financier initial.
    Pour ceux qui ne connaissent pas, le callback est un syst�me de code ou de cartes t�l�phoniques (au choix), qui permet de t�l�phoner � l'�tranger � tr�s bas prix!!
    Ces avantages: -1 seul num�ro utilisable � partir de n'importe quel t�l�phone, n'importe o� dans le monde. Ceci est tr�s avantageux pour les personnes qui voyagent beaucoup du fait de leur travail, ou pour celles vivant dans un pays pas tr�s d�velopp� en mati�re de t�l�communication par exemple.
    - communication tr�s nette, contrairement au VOIP (=par liaison internet, ce qui n'est pas du tout satisfaisant!!)
    - Beaucoup moins couteux qu'un appel classic
    - C'est vous qui d�cidez combien et quand vous voulez recharger en terme de temps de communication ( par le biais de carte bancaire ou autre)
    En ce qui me concerne, j'en fais l'exp�rience en ce moment, et c'est un secteur en pleine expansion ( je distribue des acc�s surtout � des chefs d'entreprises, parcourrant la plan�te, ce qui leur permet d'�tre joint � n'importe quel moment sur un m�me num�ro!)
    Je cible surtout l'Afrique en g�n�ral, et j'ai vu mon chiffre d'affaires exploser en quelques mois!
    Si vous �tes int�ress�s, vous pouvez contacter Mr Corona de ma part (johanna), par mail � l'adresse suivante:www.callback@miamitelecom.com
    Pour plus d'informations, vous pouvez aussi vous r�f�rer au site http://www.miamitelecom.comhttp://www.miamitelecom.com
    Je vous recommande de vous y int�resser, cela peut vous rapporter gros!!!
    Pour finir, et juste pour info, la soci�t� � ouvert un autre d�partement qui vaut le d�tour: http://www.miamicall.usbusiness
    Bien � vous.
    Cordialement.
    Johanna.....

    RépondreSupprimer

Commentaires publiés après modération. Les propos injurieux, diffamatoires ou à caractère raciste ne seront pas publiés.