mercredi 27 janvier 2010

USA - Mémoire de l'holocauste: quand un professeur veut forcer une élève juive à porter l'étoile jaune

Nous avons connu en France une dérive liée à l'inculcation de la mémoire de l'holocauste avec la proposition de M. Nicolas Sarkozy de confier à chaque élève de CM2 la mémoire de l'un des 11 000 enfants juifs français morts en déportation. Cette idée avait provoqué une levée de boucliers et suscité de vives critiques de la part de Mme Simone Veil.
De manière toute aussi grotesque, mais à une échelle heureusement infiniment plus réduite, c'est un collège des environs de Houston aux Etats Unis qui, croyant faire acte de pédagogie, a tenu à imposer dans le cadre d'un "cours" sur la mémoire de l'holocauste le port de l'étoile jaune à un certain nombre d'élèves, dont une élève juive.
Résultat: une gamine traumatisée et une maman très en colère. Comme on dit, l'enfer est pavé de bonnes intentions. On ne sait plus quoi faire pour donner substance à cet "enseignement" de la mémoire, du coup on fait n'importe quoi quitte à aller dans une surenchère malsaine et trop souvent morbide.


par Mayra Moreno KIAH TV (USA) 26 janvier 2010 traduit de l'anglais par Djazaïri


Une leçon d'histoire en collège a mis une élève en larmes. La leçon porte sur l'holocauste et consiste entre autres à porter une étoile de David. Cependant, un parent affirme que cela a amené sa fille à le ressentir plus comme la lettre écarlate [marque d'infamie].
Myriam Youngblood est choquée par la méthode de la leçon d'histoire qu'elle considère inadmissible. Sa fille, élève à la Dekaney High School lui a dit avoir été forcée de faire quelque chose qui l'a mise mal à l'aise.

"(Elle) devait porter une étoile de David jaune portant la mention "Jude" comme celles que devaient porter nos ancêtres pendant l'holocauste," déclare Myriam Youngblood.
Fière de ses origines juives, sa fille était en larmes et sa famille a été bouleversée. Youngblood a passé la matinée de mardi à appeler l'administration scolaire. Nous avons appelé également et avons eu un contact avec le directeur de la communication. On nous a dit que la principale était trop occupée pour s'exprimer devant une caméra. Au lieu de quoi, on nous a donné une déclaration écrite:
"Le but du projet du souvenir de l'holocauste à la Dekaney High School est de commémorer et d'honorer les personnes qui ont été victimes de l'holocauste... Les élèves qui ne voulaient pas participer à l'activité devaient en parler à leur professeur pour se voir affecter une tâche de substitution."

Youngblood affirme que ce n'est pas vrai.

"Son professeur m'a dit qu'elle devait porter l'étoile exactement comme si c'était un devoir écrit. "(Si elle ne le faisait pas) elle aurait un zéro." [a failing grade]

Youngblood dit comprendre que le professseur souhaitait développer la sensibilisation concernant le génocide et le racisme mais son sentiment est que le projet pédagogique est allé trop loin.

"Faire porter à une élève juive une étoile de David qui servait de signe pour marquer l'infériorité de notre peuple n'est pas acceptable." déclare Youngblood.

Youngblood a finalement reçu un appel de la principale du collège. Elle lui a présenté ses excuse ainsi qu'à sa fille et lui a dit qu'elle n'aura pas zéro et n'a pas à porter l'étoile de David.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Commentaires publiés après modération. Les propos injurieux, diffamatoires ou à caractère raciste ne seront pas publiés.